Kyrie Eleison - Les enfants de Satan

Enfants de Dieu, vous voilà adoptés par Satan...
Forum Rpg.

 
Nous sommes en mars 1850...Le temps est plutôt à la pluie du côté de Paris, brumeux pour la Transylvanie et clément en Italie...


Les prédéfinis sont arrivés ! Adoptez-les, ils sont adorables <3

Partagez | 
 

 U're doin it wrong [Armand&Scarlet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlet
avatar

Récits :
10



Derrière le masque
Relations positives:
Relations négatives:
Dangerosité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: U're doin it wrong [Armand&Scarlet]   Ven 27 Juil - 1:32

Paris était endormie, sous le ciel noir d'une nuit sans étoile, ses ruelles faiblement éclairées par la lueur de la lune rouge. Lune de sang, meurtre au tournant... J'errais dans les ruelles sombres et mal famées, a la recherche d'une proie. Les jeunes filles que je croisais, a moitié nues sous leurs voiles transparents, étaient bien loin d'être vierges... Vu l'heure avancée de la nuit, elles devaient chercher leur deuxième ou troisième client. Résignée, je me dirigeai vers les quartiers plus chics. Encore un enlèvement... Tant pis ! Au hasard des rues, je croisais des groupes de jeunes gens revenant du théâtre. Une jeune fille attira mon attention. Ses cheveux d'un blond vénitien, presque roux, étaient sagement attachés et ses yeux bleus et purs avaient l'innocence des enfants. Elle ne devait pas avoir plus de 16 ans. Silencieuse, la tête baissée, elle suivait le groupe tant bien que mal, ils marchaient trop vite pour elle et la distançaient de quelques pas. Elle était idéale. En peu de temps je fus derrière elle,  calant mes pas silencieux aux siens, la suivant comme un félin suit sa proie. Lorsqu'il y eut un embranchement, je plaquai ma main sur sa bouche et l'entrainai dans la ruelle. Le tout avait duré a peine quelques secondes, dans le silence le plus parfait. "Si tu cries, je t'egorge et je te laisse pourrir au milieu des putes. Capito ?" La fille hocha la tête en gémissant, j'otai ma main de ses lèvres. J'avais appuyé tellement fort que la demoiselle avait du se mordre la lèvre inférieure jusqu'au sang, qui avait teinté ma paume. Je léchai le sang qui s'y trouvait puis, pivotant autour d'elle, léchai sa lèvre ensanglantée. Puis je pris la fille par le bras, qu'elle avait tremblotant, et avançai au hasard de la rue lorsque je remarquai l'entrée d'une chapelle que je n'avais jusque la jamais... Visitée. Elle semblait déserte, parfait. Serrant fermement le bras de la fille, je m'y engouffrai et allongeai ma proie sur l'autel, détruisant les compositions florales qui s'y trouvaient. En quelques secondes, sa robe fut déchirée sur toute la longueur, dévoilant son corps blanc, parfait, de cette perfection qu'ont les choses jamais touchées. Une fois de plus, je regrettai de ne plus pouvoir ressentir, une fois encore, rien qu'une fois, le plaisir charnel. Un gémissement apeuré de la pauvre enfant me ramena a la réalité, et un sourire sadique se dessina sur mon visage. Affamée, je mordis avidement l'un des seins ronds et fermes de ma proie, le gout de son sang envahissant ma bouche. Elle hurla tandis qu'un râle de bien-être s'echappait de mes lèvres rougies. Sauvagement, j'enfonçai plusieurs doigt dans les profondeurs de son intimité, lui tirant de nouveaux cris de douleur et de peur, mais mêlés d'une pointe de plaisir dont elle avait certainement honte. Accélérant le mouvement de ma main, je perçai de mes crocs acérés la peau tendre de son cou, la paroi de son artère. Sa vie se déversant lentement en moi, la fille cria encore un peu, ajoutant a mon extase. Le liquide délicieux et chaud qui la quittait me redonnait la plus douce des formes de vie qui soit. Elle a ait désormais perdu trop de sang pour se réveiller de la léthargie dans laquelle elle venait de tomber. J'otai mes canines puis mes doigts de son corps quasi-mort, et léchai ces derniers eux aussi tachés de sang, le sang de sa virginité volée aux derniers instants de sa vie. Ce n'est qu'à cet instant que je m'aperçus de la présence d'un autre vampire et pas un suceur de sang de bas étage, il s'agissait d'Armand. Depuis combien de temps était il la ? "Bonsoir, tres cher... Comment vous portez-vous en cette belle soirée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand
Théâtre des Vampires
avatar
Théâtre des Vampires


Aucune Voie du Diable ne se déroule sous mes pas et aucun carillon de l'Enfer ne résonne a mes oreilles...




Récits :
41

Localisation :
Au théâtre.



Derrière le masque
Relations positives:
Relations négatives:
Dangerosité:
327/500  (327/500)

MessageSujet: Re: U're doin it wrong [Armand&Scarlet]   Dim 29 Juil - 14:36

Sur le doux visage d'Armand, l'on pouvait sentir une sorte de préoccupation ennuyeuse, malgré tout, ceci était loin de compromettre sa beauté, au contraire, cette faible contrariété lui donnait une mine boudeuse tout à fait adorable. Il était préoccupait par tout. Par Pénélope, par Azraëlle, par Rome, par le Théâtre, par Paris, par le vent, par la Seine, par les murmures des mortels qu'il n'aurait pas voulu entendre, par le silence écrasant et par la nuit. Oh cette nuit était exaspérante pour lui ! Elle n'avait rien de différente, certes, mais elle l'ennuyait -elle le lassait- comme si il l'avait vu trop de fois sans que rien ne s'y passe, ou du moins, rien de nouveau. Non, il ne souhaitait rien...Ou plutôt si. Il souhaitait seulement que les mots de Pénélope soit des actes, de même pour Azraëlle pour qu'enfin, il puisse se tourmenter pour quelque chose réellement concret; pas pour ces songes et ces incertitudes.
Alors il marchait dans Paris. Toujours ce même Paris ; il ne voyait pas sa beauté, mais il ne voyait pas sa laideur. C'était sans doute cela le problème, cette éternelle indifférence. Cette perplexité devant tout, cet ennui de la vie. Oh non, Armand n'était pas au point de se tuer, non. Il ne croyait pas en cela et c'était comme si une force le retenait, lui disait de rester à d'attendre. Attendre quoi ? Lui même l'ignorait. Seulement attendre d'autres nuits.
Il marchait alors. Sa canne derrière son dos, preuve que malgré son âge cet instrument ne lui servait à rien. Ses mains gantées même s'il aurait adoré les voir rougir au contact du froid. Et son regard vide, fixé devant lui sur ce qui se présentait à ses yeux. Il s'ennuyait. Il avait besoin de distraction. Mais pas de ces distractions de mortels tel que l'Opéra ou le théâtre, non, ceci l'aurait encore plus ennuyé. Il avait besoin de se distraire mais il ne savait pas comment.
Alors il marchait. Laissant ses pas le guider vers quelque chose qui aurait pu le distraire. Passant par le dédale des rues de Paris, il fut interpellé par plusieurs prostituées voulant l'initier à l'amour, se battant presque pour prendre ce client, mais il les ignora d'un regard las. Et il continua. Finalement, il vit au loin une vampire du Théâtre. Si sa mémoire était bonne -et il n'en doutait pas- elle s'appelait Scarlette... A écriture germanique mais à la même prononciation que celle française. Elle semblait être en pleine chasse. Qu'aurait-elle pu faire sinon ? Il la regarda, à bonne distance, trouver sa proie et l'amener dans une chapelle à quelques rues. Il resta à la porte, n'aimant pas autant qu'elle, entrer dans les lieux de culte, bloquant ainsi la sortie, ses mains sur la canne qu'il avait ramenée devant lui. Il regarda le spectacle de Scarlet, n'aimant apparemment pas faire dans la simplicité. Si Armand eut été encore humain il en aurait frissoné et même pleuré. Mais ça n'était pas le cas et il regardait avec indifférence cette jeune fille si innocente perdre tout. Alors que Scarlet avait fini de se sustenter, elle remarqua enfin la présence d'Armand.


« C'était bruyant », dit-il, calmement pour toute réponse, et en indiquant la jeune fille à présent morte :
« Pauvre enfant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlet
avatar

Récits :
10



Derrière le masque
Relations positives:
Relations négatives:
Dangerosité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: U're doin it wrong [Armand&Scarlet]   Jeu 2 Aoû - 1:24

La prise de conscience de la présence du vampire Armand m'avait passagèrement déstabilisée, mais je repris bien vite une contenance. Il restait un peu du sang de la jeune fille sous l'un de mes ongles, aussi j'entrepris de le lécher avant qu'il ne coagule. Je pris mon temps pour répondre à Armand. "En effet... Elle avait de la voix la petite..." A ces mots, un étrange sourire plein de sadisme s'étira irrepressiblement sur mon visage. "Elle était superbe. C'est vraiment dommage que ces bêtes-là se fanent si vite. Et que leurs veines contiennent si peu... Quant à savoir si c'est une pauvre enfant... Je pense, pour ma part, que sa plus grande chance est de m'avoir croisée ce soir... Elle aura vécu quelque chose de plus intéressant qu'une vie bien rangée, un mari cupide et des enfants égoïstes et gâtés. Voyez-vous mon cher ce n'est pas par cruauté mais par bonté que j'ai volé la fleur de sa virginité. J'aime les femmes, profondément, j'aime les courbes gracieuses de leurs corps, et la délicatesse de leur intimité. Une délicatesse qui ne mérite pas le labour masculin. Peut être bien pour la première fois de sa vie, cette jeune fille aura été aimée pour ce qu'elle était. Je regrette presque qu'elle ait trépassé... J'aurais bien passé plus de temps avec elle. C'est toujours plus facile de les garder en vie lorsqu'elles... Sont consentantes." Ma tirade terminée, je m'approchai de nouveau du corps plus blanc que jamais de la jeune fille et caressai distraitement, du bout des doigts, la pâleur de sa joue encore tiède, l'arrondi de ses seins purs, ronds et délicats. "Regardez-la... Un bouton de rose en pleine éclosion, elle aurait fait une femme magnifique. N'est elle pas superbe ? Elle semble dormir, la chère enfant." Presque avec tendresse, je ramassait quelques fleurs d'un charmant bleu pale par terre, et les disposai sur son corps et dans ses cheveux; puis je deposai un chaste baiser sur son front. Une bien belle offrande au dieu qu'elle adorait, comme la croix dorée autour de son cou gracieux le clamait, n'est-ce pas ? Narguant le Christ en bois peint, accroché a son crucifix, j'effectuai un signe de croix inversé et murmurai pour moi meme "Sois fier de moi, ô mon Père, lumière de ma nuit, car je guide vers toi une nouvelle âme égarée sur le chemin de la foi. Accueille dans ton règne souterrain cette jeune fille vierge de toute semence, sacrifiée en ton nom dans la maison de son père, profanée par le sang. Ave Satan !" Perdue dans ma prière, j'en avais presque de nouveau oublié la présence d'Armand qui ne manqua toutefois pas de me la rappeler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand
Théâtre des Vampires
avatar
Théâtre des Vampires


Aucune Voie du Diable ne se déroule sous mes pas et aucun carillon de l'Enfer ne résonne a mes oreilles...




Récits :
41

Localisation :
Au théâtre.



Derrière le masque
Relations positives:
Relations négatives:
Dangerosité:
327/500  (327/500)

MessageSujet: Re: U're doin it wrong [Armand&Scarlet]   Mar 7 Aoû - 10:02

Armand regardait et écoutait Scarlet vanter la beauté pure et vierge de cette jeune mortelle, amoureuse du corps qu’elle avait comme sacrifié. Voilà bien longtemps que lui avait été las de ces jeux de mort, ces parades avant de tuer…C’en était presque malsain. Comme de jouer avec la nourriture –terme mortel qui prenait tout son sens en ce cas. Toujours dans l’ouverture de la porte, l’adolescent immortel regardait le dos de Scarlet qui semblait faire honneur au crucifix qui était accroché au dessus du triste spectacle qu’elle venait de jouer. Il ne savait pas si elle y croyait ou si ceci était volontairement ironique, aussi, il ne pu s’empêcher de laisser s’échapper un léger rire moqueur devant cette prière. Pour lui, ceci lui semblait tout simplement absurde et inutile. Oui, presque malsain.

« Tu crois vraiment qu’il t’entend ? Lui qui est sourd à tout. Il ne l’a pas entendue, elle –il indiqua d’un geste de la tête la jeune fille morte- quand elle L’a imploré de la protéger de toi. Il ne l’a pas entendu quand elle L’a prié de la protéger du mal.
Ne l’a-t-Il même jamais entendue ?
Et Lui parler dans sa maison, devant Son simulacre de fils, tu crois vraiment que c’est mieux pour atteindre Ses immortelles oreilles ?
Ah ! Il est vaniteux, Il n’a jamais prêté attention à ce qu’on Lui demandé, Il s’est toujours intéressé à ceux qui ne Lui avaient rien demander. A ceux qui n’avait qu’à peine conscience de Sa présence.
Tu crois que c’est juste, toi ? »

Armand marque une légère pause, levant les yeux vers le plafond aux peintures passées de la chapelle. Comme c’était misérable…Ces vains efforts pour Lui adresser la parole, pour Lui rendre grâce, Lui qui n’avait jamais rien fait que ce que trois livres avaient raconté qu’Il avait fait. C’était misérable. Il n’avait jamais rien fait, seulement exister dans la tête des hommes, pour les rassurer de demain, pour les faire continuer leur vie –cette vanité- et l’aimer…Pour ne pas abandonner.

« Et comme elles sont crédules, Ses brebis. Croire en l’invisible, ah ! c’est exactement comme croire à ce qui n’est pas là, vivre dans un rêve, exister pour son songe.
Ils avaient raison de se construire ce veau d’or, les hommes. Au moins ils Le voyaient, Le touchaient ; ils croyaient à un bloc de métal ; ils croyaient.
Il a eu tort de se mettre en colère, ce bon guide du désert, peut-être que le dimanche nous aurions lu quelque chose de différent : l’épopée d’un Veau, sa victoire sur ce Dieu qui serait païen…
Ah Satan ! Aussi invisible que son frère »
, conclu Armand dans un soupir rieur.

Il se moquait bien du Diable, il n’était pas plus là que Dieu ; ils n’étaient pas là ; le ciel était aussi vide et plein qu’il ne pouvait l’être. Les Dieux n’avaient jamais apporté que les arts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: U're doin it wrong [Armand&Scarlet]   

Revenir en haut Aller en bas
 

U're doin it wrong [Armand&Scarlet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Recherche] Musiques de Embodiment of Scarlet Devil avec loop + fadeout ?
» Remix de Touhou 6 : Embodiment of Scarlet Devil
» Traduction par Nivii Scarlet Devil Eyes
» Armand Spenser
» Scarlet Spider.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrie Eleison - Les enfants de Satan :: 
Sous-sol
 :: Foyer :: Ruelles sombres
-