Kyrie Eleison - Les enfants de Satan

Enfants de Dieu, vous voilà adoptés par Satan...
Forum Rpg.

 
Nous sommes en mars 1850...Le temps est plutôt à la pluie du côté de Paris, brumeux pour la Transylvanie et clément en Italie...


Les prédéfinis sont arrivés ! Adoptez-les, ils sont adorables <3

Partagez | 
 

 Qu'est-ce qu'un vampire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eshiny
Vampire de Transylvanie
avatar
Vampire de Transylvanie


« Et c'est pour cela, maudite chère enfant gâtée, que je suis maintenant couché à tes pieds, cherchant dans toute ta personne le reflet de la redoutable Divinité... »


Maudite chère enfant gâtée.

Récits :
158

Localisation :
Dans mon domaine de Transylvanie, bien entendu !



Derrière le masque
Relations positives:
Relations négatives:
Dangerosité:
428/500  (428/500)

MessageSujet: Qu'est-ce qu'un vampire ?   Sam 25 Fév - 10:45

Le forum est basé sur l'oeuvre d'Anne Rice, ainsi, les vampires et caractéristiques des vampires sont tirés des "Chroniques des vampires". Néanmoins, elles comportent quelques modifications, ainsi donc, il est fortement utile de lire le texte suivant :


J'ai eu la bonne surprise de trouver un anglais sur mes terres et qui plus est, un petit fouineur ! Alors qu'il rejoignait le ciel, je me suis occupée de son sac auquel il avait l'air de tant tenir, quelle surprise cela a été pour moi de découvrir de tels écrits ! Tout est vrai la dedans, et je me demande bien comment diable ce misérable mortel a fait pour recueillir une telle masse d'information...



Compte-rendu n°18.

A ce jour, je peux enfin rassembler toutes mes informations au sujet de ces êtres communément appelés « vampires », afin d’écrire cette partie qui traitera de mes observations à propos de leurs caractéristiques. Mon immersion au milieu d’eux m’a permit de récolter une multitude d’informations qui seront d’une immense utilité à Talamasca. Je crois même avoir réussi à récolter plus d’information qu’au cours de ces derniers siècles….

Je diviserai le prochain écrit en plusieurs parties afin de bien différencier les divers sujets traités à propos des vampires.



La naissance du vampire, la mort du mortel :

A ma grande chance, je ne suis devenu pas une de ces créatures de la nuit ! L’idée même d’en devenir une n’a pas susciter mon envie, et pour cause, la vue de plusieurs « vampirisations » et mes observations quotidiennes m’en ont grandement dissuadé –je me félicite de mes observations si risquées-.
Deux crocs sur une gorge et voilà qu’un vampire se délecte du sang d’un mortel jusqu’à ce qu’il soit repu et que mort s’en suive…Mais ça ne se passe pas toujours comme ça. Parfois, le mortel en question a une place particulière dans le cœur glacé du vampire. Il se peut que ce soit un ami, une amante, une mère, une sœur, un mari…Dans tous les cas, c’est une personne avec qui le vampire a décidé de partager son immortalité. Qu’elle soit honorée d’avoir reçu le don ténébreux, cadeau, ou fardeau, peut importe, sachez juste qu’on ne devient pas un vampire « par hasard ».
Et le vampire va alors donner son propre sang à boire à sa victime, puis il va re-boire son sang, ainsi de suite, et cela trois fois –parfois quatre, cela est arrivé lors d’une vampirisation à laquelle j’ai assisté-. A la fin de cet échange néanmoins, le mortel n’est toujours pas un vrai vampire ; il lui faut d’abord mourir pour ensuite ressusciter en un vampire. Cette mort est plutôt rapide, certains mortels la traversent bien, d’autres on beaucoup plus de mal…Je sais que moi, par exemple, je ne m’y ferais pas ! Il y a quelque chose de si…malsain.


Le quotidien d’un vampire :

Pour nous, mortels, ceci est sans aucun doute le paragraphe le plus important en ce qui concerne la prévention. Ne croyez pas que les vampires sont des créatures inoffensives, vivant leur semblant de vie sans vous importuner, au contraire. Ils aiment se mêler au commun des mortels, ils aiment les mortels, ils ont besoin des mortels. Chaque nuit, alors qu’un vampire se réveille, il a soif, -comme tous autre être humain me direz-vous, mais, à un détail près-, il n’a pas soif d’eau, ni de vin, mais de sang. Il va alors chasser, peut-être sélectionner sa future nourriture, jouer avec elle, jusqu’à enfin se décider à venir planter ses crocs dans sa gorge afin de se sustenter du divin breuvage et de tuer par la même occasion la victime.
La seule règle d’un vampire doit respecter, ce de ne pas boire la dernière goutte de sang de la victime, sinon quoi, en mourant, celle-ci emporterait le vampire avec elle –si les vampires ignoraient cette directive, nous aurions été débarrassés d’eux plus rapidement !- .
Tous les vampires doivent boire la nuit, c’est aussi « naturel » que de manger, la seule différence c’est que ce n’est pas le même type de nourriture…
Une fois repu, les vampires profitent de la nuit normalement, allant à l’Opéra, dans des soirées mondaines (C’est lors de l’une d’elle que j’ai rencontré celui qui m’a permis d’observer tout cela.), ou juste se promenant à travers les ruelles humides d’une ville jusqu’au lever du soleil, leur pire ennemi. Celui-ci est mortel pour les vampires qui s’embrasent lorsqu’ils y sont exposés.

Bien entendu, les vampires ne vivent pas seuls. Ils ont très souvent un compagnon qu’ils ont vampirisé ou un maître qui leur apprend tout (Ou un mortel qu’ils gardent comme distraction. Grand Dieu, j’en ai fait les frais !). Ils peuvent vivre dans de grandes communautés aussi, comme au Théâtre des Vampires à Paris (Au sujet duquel Talamasca a déjà un dossier.). Généralement, ce sont les vampires les plus vieux qui n’aiment pas être au contact d’autres de leur espèce, même si parfois des exceptions surviennent…Je ne suis pas sur de cette rumeur, je n’ai pas pu le constater de moi-même.
Ces créatures de la nuit ont une dernière particularité ; Ils sont incapables d’engendrer une progéniture, ou tout simplement d’avoir un rapport sexuel ! Néanmoins, cet amour charnel qui pourrait être perdu se retrouve dans l’acte de se délecter du sang humain ou du sang d’un autre vampire (Apparemment les vampires n’échangent leur sang que lors de grande occasion ! Je n’ai toujours pas compris en quoi cela signifiait l’amour…)


Les dons ou fardeaux des vampires :

Il faut se rendre à l’évidence, être vampire apporte son lot d’avantage mais pour des personnes telles qui moi, cela peut se présenter comme des fardeaux. Notamment le fait qu’ils soient incapables de résister à la lumière du jour !
Les vampires possèdent en « compensation » quelques pouvoirs surnaturels : Les vampires peuvent donc se déplacer plus rapidement que le commun des mortels et leur force est par la même occasion décuplée. Leur résistance physique est aussi augmentée et leurs sens accentués (Ils ont une ouïe plus fine, une vue plus perçante, etc.). Les jeunes vampires « naissent » néanmoins faibles, tout dépends de la force de leur créateur…J’ai eu l’occasion de « croiser » une vieille vampire, c’était incroyable la force qu’elle dégageait sans même l’utiliser !
Un pouvoir de lire dans les pensées des mortels (Je crains que l’on ait exercé ce pouvoir sur moi, auquel cas, certains vampires devaient être au courant de mes intentions et de mon origine…) et des plus jeunes vampires leur est aussi octroyé, néanmoins ceux-ci évitent d’utiliser ce pouvoir et savent très bien s’en protéger. Les vampires engendrés par un maître vampire sont étrangement immunisés contre l’indiscrétion de leur maître.
Notez que les vampires sont incapables de se transformer en chauve-souris ou en un tout autre animal.
Ceux créatures de la nuit sont aussi, souvent très doués dans les domaines artistiques, comme la musique ou la peinture, ce qui fait le succès du Théâtre des Vampires.
Après la vampirisation, l’apparence des vampires est aussi quelque peu changée. Lorsqu’un mortel se fait transformer en vampire, il voit sa beauté augmenter. Ses cheveux –souvent longs- ne poussent plus, ou ne le font que lorsqu’on les coupe. Sa est beaucoup plus blanche que la notre et ne se colore quelque peu, que lorsque le vampire se sustente de sang. Les ongles des vampires ressemblent eux, à du verre, c’est pourquoi ils portent souvent des gants en présence d’humain qu’ils veulent tromper. Bien entendu, leurs canines aussi subissent des transformations et deviennent plus longues, mais leurs yeux ne changent en aucun cas de couleur (Contrairement à des rumeurs disant qu’ils devenaient jaunes lorsqu’ils avaient faim, des pures sottises !)
Les vampires n’ont pas de style vestimentaire particulier, certains adoptent des vêtements intégralement noirs, d’autres gardent leurs habitudes vestimentaires de la période à laquelle ceux-ci se sont fait vampiriser.


L’immortalité :

L’immortalité, le rêve de beaucoup d’entre nous et la caractéristique principale des vampires cependant, cela peut apparaître comme un fardeau pour la plupart d’entre eux ! En effet, lorsqu’ils atteignent leur deuxième ou troisième siècle de vie (Ou même au début de leur « vie ») ceux-ci ressentent une certaine lassitude de la vie et décident de mettre fin à leurs jours en s’immolant. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’âge moyen des vampires ne dépasse pas deux ou trois siècles.
Néanmoins, certains vampires avertis s’enterrent sous terre pour y « dormir » durant plusieurs années, heureusement cette pratique n’est connue que de quelques vampires, ce qui diminue leur nombre !
Les vampires vivent soit seul entouré des êtres qu’ils ont vampirisé, soit en communauté. Lorsque par hasard ils rencontrent un vampire inconnu et qui ne fait pas parti de leur « cercle », ils préfèrent l’éviter (Ou parfois même attaquer ! Mon « guide vampire » c’est fait attaquer par une très vieille vampire, j’ai cru que son heure était enfin arrivée !).


Nous concernant :

Les vampires exercent un certain pouvoir hypnotique sur nous, leur aspect surnaturel nous fascine –et je parle en connaissance de cause, croyez-moi-. Les simples mortels sont incapables de savoir qu’un être est un vampire (Sauf les membres de Talamasca, avertis. Je suis heureux d’en faire pati !) sauf lorsqu’ils sentent leurs dents s’enfoncer dans leurs gorges. Les vampires envient parfois les humains et leur capacité à éprouver une multitude de sentiments perdus lors de la vampirisation ! Je vous assure que, si ils étaient capable de pleurer autre chose que des larmes de sang, ils le feraient plus souvent…


Je croyais avoir écrit tout ce que j’avais observé mais en relisant mes écrits, je me rends compte que j’ai oublié certains détails, pour le moins importants :
les vampires ont bel et bien un reflet dans les miroirs.
Ils n’ont aucunement peur des crucifix et des autres choses se rapportant à la religion. La plupart s’en moquent éperdument ! Et quelques uns croient encore en Dieu, mais savent qu’ils sont incapables d’être pardonnés.
Ils se moquent de l’ail, aussi ! (Moi qui avait scellé mes écrits sous des gousses d’ails...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyrie-eleison.forumactif.pro
 

Qu'est-ce qu'un vampire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seigneur vampire sur base de Sinople
» Vampire en avril
» Je recherche Vampire L'âge des ténèbres
» [Tactica] personnage vampire
» Vente Armée de Comte Vampire ! 30% de réduc !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrie Eleison - Les enfants de Satan :: 
Avant de faire le premier pas
 :: Contexte :: Caractéristiques vampiriques
-